Programme pdf
Adhérer
Philippe Blasband est né à Téhéran en Iran le 26 Juillet 1964. Belge d’expression française, romancier, dramaturge, scénariste, réalisateur et metteur en scène, il vit et travaille en Belgique où il trouve une certaine poésie même dans ses côtés les plus absurdes. Il est l’un des scénaristes les plus demandés du cinéma belge actuel.
Né d’une mère iranienne et d’un père belge, avec des origines juives, polonaises et autrichiennes. Il a vécu deux ans en Angleterre, trois aux USA, cinq en Belgique et quatre en Iran. Depuis la révolution iranienne en 1979, il vit en Belgique à Bruxelles.
Reconnu pour la virtuosité de son écriture, Blasband se forme d’abord au montage, à l’Institut National Supérieur des arts de la Scène (INSAS) de Bruxelles.
Pour le théâtre, il écrit plus d’une quinzaine de pièces : La lettre des chats (primé en 1991 et en 1993), Une chose intime, Jef, L’Argent du ministre, l’Invisible, Pitch, Les témoins. Il signe la première mise en scène des Mangeuses de chocolat en 1966, à l’Atelier Sainte Anne.
Certaines de ses œuvres on été traduites en italien, en allemand, en chinois, en russe et en néerlandais.
Pour le cinéma, outre les montages qu’il réalise, il écrit une douzaine de long-métrages, dont Une liaison pornographique (Coupe Volpi d’interprétation pour Nathalie Baye à Venise en 2000),Thomas est amoureux (Primé au Festival de Venise en 2000, au Festival d’Angers en 2001, Meliès d’Or du Meilleur Film Européen Fantastique en 2001, Grand Prix de Gérardmer en 2001, Prix de la Meilleure Comédienne pour Aylin Yay au Festival de Paris en 2001). J’ai toujours voulu être une sainte (Zénith d’Or du premier long-métrage au Festival du Film à Montréal). Il a également écrit les scénarios de Le Tango de Rashevski , Mariée mais pas trop, Nathalie et de La Femme de Gilles.
Lui-même réalise quelques long-métrages dont Un honnête commerçant en 2002 (sélectionné au Festival de Montréal et de Venise, et primé au Festival de Zlin) et La Couleur des mots en 2006 (primé au Festival d’Amiens). Ce film traite de la dysphasie. Son fils Théo qu’il a eu avec la comédienne Aylin Yay est touché par cette maladie.
En 2008, il réalise Coquelicots et en 2009 Maternelle.
En 2009 il réalise un film qui s’intitule Maternelle, et prochainement un nouveau film Sur la pointe des pieds, une histoire sur des gens bourrés de tics, le casting n’est pas encore connu.
Il publie également des romans dont De cendres et de fumée, récompensé par le Prix Victor-Rossel en 1990 (prix littéraire belge), en 1998 il écrit Le Livre des Rabinovitch, en 2000 il publie la nouvelle Quand j’étais sumo et en 2005 le roman Johnny Bruxelles.

Les commentaires sont fermés.