Programme pdf
Adhérer
Herbert J. Biberman est un cinéaste, producteur et scénariste américain né le 4 mars 1900 à Philadelphie en Pennsylvanie. Après une longue activité théâtrale, il signe en 1935 son premier film One Way Ticket, qui sera suivi de Meet Nero Wolf en 1936 et de The Master Race en 1944, mais doit bientôt se limiter à des entreprises de faible budget comme scénariste ou coproducteur.
En 1947, interrogé par la House Un-American Activities Committee (HUAC), il refuse de répondre aux questions sur son appartenance au Parti communiste américain. C’est le FBI qui, en fait, fournit à la commission les renseignements sur les communistes travaillant à Hollywood. Une liste de 19 membres du Parti communiste fut donc établie. Elle comprenait les scénaristes Alvah Bessie, Lester Cole, Richard Collins, Gordon Kahn, Howard W. Koch, Ring Lardner Jr, John Howard Lawson, Albert Maltz, Samuel Ornitz, Waldo Salt, et Dalton Trumbo, les réalisateurs Edward Dmytryk, Lewis Milestone et Irving Pichel, ainsi que les scénaristes et réalisateurs Herbert J Biberman et Robert Rossen. Herbert Biberman et Edward Dmytryk furent condamnés à six mois de prison, les autres à un an de prison. Les studios résilièrent leurs contrats et ils furent inscrits sur la liste noire d’Hollywood. Tous eurent énormément de mal à trouver du travail par la suite.
Mis au ban d’Hollywood, il réalise en 1954, dans des conditions très précaires, Le Sel de la terre, drame puissant, délibérément didactique, qui dénonce les conditions de vie des mineurs au Nouveau Mexique. Boycotté en Amérique où il ne sera distribué qu’en 1965, le film rencontre un grand succès en Europe.
Force est de reconnaître que ses qualités ne se retrouve pas dans Esclaves en 1969, dernière tentative du cinéaste : l’analyse idéologique n’y est pas approfondie et l’esthétique, assez factice.
Il décède le 30 Juin 1971 à New York à l’âge de 71 ans.

Les commentaires sont fermés.